Chrystel Wautier

Chrystel Wautier, un jazz limpide

Nathalie Lacube , le 04/11/2017 à 6h00

À la croisée de la pop, du gospel et du jazz, la voix limpide de Chrystel Wautier chante au plus près de nos émotions. Cette vocaliste précise et inspirée se révèle aussi auteur et compositeur, puisant dans ses diverses cultures. Née en Belgique en 1980, petite-fille d’immigrés ukrainiens, elle a grandi dans la région du Hainaut, où son père, pasteur et musicien, l’a initiée dès ses 7 ans au gospel. C’est donc en anglais que Chrystel Wautier chante.

Elle offre de délicates ballades comme Far Away, s’abandonne avec langueur dans Let’s Fall, retrouve le gospel avec On Sunday, reprend en mode jazz Le soleil donne, et fait résonner de grands espaces sonores sur le standard de Johnny Mercer My Love and I.

Sa musique sait prendre le temps, respecter de brefs moments de silence pour mieux se déployer. Dans The Stolen Book, superbe morceau qui a donné son titre à l’album, son écriture devient cinématographique, racontant, comme en la bande-son d’un film, une étrange histoire au fil de volées de notes.

Nathalie Lacube

The Stolen Book, Chrystel Wautier, un CD Bonsaï Music Sony, 16,99 €

Lire l’article en ligne

No comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>