Chrystel Wautier

Dans le jazz belge, il y a aussi la Seneffoise Chrystel Wautier et son nouvel album

Chrystel Wautier et son band.
Mathieu Van Winckel

Elle vient de sortir « The stolen Book », un album au jazz malicieux et souriant. L’ambiance y est fraiche et positive. Une voix chaleureuse se ballade entre jazz, soul, gospel parfois et pop. Un album qu’on laisse volontiers nous emmener dans une soirée d’automne à la recherche du soleil. Ni sautillant, ni morose. Un album qui a déjà pas mal de retours positifs. La presse française et suisse s’est emparée des onze titres pour en faire la promotion. Sur le titre « Beauty is a mystery » Chrystel Wautier salue ces « personnes qui vous apportent le soutien au quotidien, le petit compliment, le coup de pouce qui vous donne l’énergie de continuer. » Chrystel Wautier joue avec sa voix en la façonnant tantôt comme une chanteuse principale, tantôt comme un chœur et tantôt comme des éclats rythmiques.

Un album écrit au bord du canal du Centre.

L’écriture des morceaux s’est faite avec Cédric Raymond au clavier. Dans une petite pièce de son habitation en bordure du canal du centre à Seneffe, ils ont enregistré le brouillon, la base sur un ordinateur. Ensuite, les autres musiciens les ont rejoint en studio. « Ça c’est vraiment 2017, on compose chez soi avec des outils informatiques et des effets voix. C’est à la fois incroyable et désolant. Je préfèrerais voir les gens et jouer ensemble plus souvent mais on a tous nos contraintes. On joue dans plusieurs groupes et on donne des cours de musique pour survivre. »

Chrystel Wautier prépare des concerts pour 2018. Rendez-vous déjà à Charleroi le 21 décembre au Quai 10 où elle reprendra des standards de jazz.

Lire l’article au complet sur le site de RTBF Info

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>